Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 13:15



Alors que la robe des nuits se raccourcit
Que le jour galant s'allonge en courbette
Qu'une lune s'efface sans le moindre bruit
Le soleil invite au voyage les yeux du poète ;


Telle la nymphe dans son frêle cocon de soie
Se déchire en silence l'oreiller qui se ronge
Libère ses plumes au dessus des claires-voies
Comme des papillons voletant dans les songes ;


La plume du poète a l'âme d'une vagabonde
Aime se perdre dans les méandres secrètes
Qui coulent sinueuses dans la vallée gironde
D'une poitrine fleurant la senteur de violette ;


Lorsque reviendront les rieuses hirondelles
Ecrire le Printemps sur la page bleu du ciel
Les plumes en flocons des neiges éternelles
Se fondront en mots qui sortent du sommeil ;

Et vive la saison des douces ritournelles
Où chantent les bas nylon froufroutants
Avec la douceur d'un choeur de dentelles
Un voyage de miel sur un sein gourmand .

Pierrot de la lune
Repost0
30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 13:04



Chère Louise
    Au firmament brodé des étoiles
    J'ai regardé les feux qui luisent
    Dans quelque horizon dévoilé ,


    Comme un visage qui s'appuie
    Sur mon épaule nue et candide
    Légèreté d' une caresse de nuit
    Sa peau d'un voile translucide ;


 Chére Louise
    Le matin né brodé des couleurs
    J'ai regardé les feux qui luisent
    Dans quelque horizon attristé ,


    J'ai senti sa douceur apaisante
    Comme ces parfums de l'aurore
    Quand dans un ciel d'amarante
    L'ombelle d'or fit la rose éclore ;


Chère Louise
    J'ai regardé vos yeux qui luisent
    De m'avoir rencontré une journée
    Dans quelque horizon d'obscurité ,


    J'ai perçu cette finesse des sens
    Lorsque ses s.eins nus d'albâtre
    Frôlèrent mon torse des encens
    Qui brûlent les chairs rosâtres ;


Chère Louise
    Dans ce reflet des jours à s'aimer
    J'ai regardé nos corps qui luisent
    Et miroitent dans quelque horizon ,
                        D'éternité ;


    Je n'oublierai jamais nos feux d'ébats
    Nos étreintes aux cris de ce parcours
    Ces mouvements folâtres des apsaras
    Qui conduisent au temple de l'amour ;


 Chère Louise
    Le jour où votre ciel sera ma pluie
    J'irai regarder les feux qui luisent
    Esseulé
    Dans quelque horizon oublié .


    Pierrot de la Lune
Repost0
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 14:42


La femme a son corps mouillé
 Sous ce crachin qui l'engloutit
 Dans une vague de mots criés
 De son amant des folles nuits ;

Leurs traits de visages murés
Des fenêtres closes sur la ville
S'ouvrent pour s'y imprégner
Des senteurs de fleurs des îles ;

Ils ont refait un monde serein
Leur terre battante en fusion
De coeurs rougis et sanguins
Pour le désir et ses effusions ;

Quel voyage que ce vol d'airain
Au dessus des plaines fertiles
De par les caresses des mains
Aux monts des cimes érectiles ;

Ils ont remis le feu aux volcans
Et embrasé les cendres grises
Par des baisers se nourrissant
Des langues de lave insoumise ;

Ils ont ondulé sous la mousson
Hoqueté dans des soubresauts
Crié aux puits des convulsions
Et coulé au versant des coteaux .


Pierrot de la Lune©
Repost0

Présentation

  • : les gifs animés de dentelledelune
  • les gifs animés de dentelledelune
  • : Blog de création de gifs animés - Tous faits maison - Ils peuvent vous servir pour illustrer vos pages web , vos emails , vos pages facebook + de 5000 gifs animés ou scintillants classés par catégories à votre disposition
  • Contact

  • DentelleDeLune
  • Bonjour , en retraite depuis le 3/01/2011 , divorcé , 
J'écris sous le pseudo Pierrot de La lune et crée des images (à votre disposition) Bienvenue chez moi
  • Bonjour , en retraite depuis le 3/01/2011 , divorcé , J'écris sous le pseudo Pierrot de La lune et crée des images (à votre disposition) Bienvenue chez moi

BIENVENUE

 

 

 

Dentelle de lune

↑ Grab this Headline Animator

Recherche